Accueil Dossiers Kamasutra Horoscope Forums Sondages Témoignages Boutique Sextoys Boutique Lingerie
Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Le Sexe Féminin : Mode d'emploi > Le point G : existe t'il vraiment ?

Le point G : existe t'il vraiment ?

1 - Où se trouve t'il ?



Le point G

(d'après le nom du gynécologue allemand Ernest Von Grafenberg, qui l'a identifié en 1950) est une petite zone de tissu érectile, située sur la face avant du vagin, à 4 ou 5 cm de son orifice, entre l'os du pubis et le cervix (col de l'utérus).

Une zone ou un point ?

Grafenberg lui-même l'identifiait au point où l'urètre se rapproche de la partie supérieure de la paroi vaginale. Perry et Whipple affirment qu'il est situé plus haut encore, tandis que le sexologue israélien Dr. Zwi Hoch pense que c'est toute la paroi antérieure du vagin, (plutôt qu'un point précis) qui est remplie de terminaisons nerveuses.

Comment le trouver ?

D'abord, accroupissez-vous, puis mettez un ou deux doigts à 4cm à l'intérieur du vagin, en les courbant afin de toucher la paroi avant. Vous pouvez également utiliser un Sexy Toy spécial Point G dont l'extrémité recourbée permet une stimulation plus directe.
Cette expérimentation peut vous permettre de découvrir quel type de stimulation vous procure le plus de plaisir. Votre partenaire peut lui-même rendre cette découverte très agréable.

Existe t'il vraiment ?

Son existence est en fait l’objet d'un débat. La plupart des sexologues sont convaincus qu'il existe. Il semble qu'il n'apparaisse pas chez toutes les femmes, mais selon le professeur Beverley Whipple toutes peuvent par certains exercices développer cette sensibilité bien précise. Selon certains experts, le point G n'est visible que quand il est stimulé : il passerait de la taille d'un petit haricot à celle d'une pièce de cinq francs.


2 - Une zone particulièrement érogène



Sous l'effet de la stimulation

(doigt, pénis), le point G grossit. Son volume n'est pas pour autant proportionnel à sa sensibilité. Au cours de la masturbation, cette zone s'engorge et se durcit. Stimuler le point G avec les doigts peut provoquer une envie pressante d'uriner, qui disparaît en principe après plusieurs minutes de stimulation. La stimulation est souvent plus efficace si la pression est intense et précisément localisée.
Accroître progressivement cette pression vous permettra de découvrir quel moment vous procure le plus de plaisir érotique. Chez certaines femmes (environ une sur dix), la stimulation de cette zone particulièrement sensible peut augmenter l'excitation, mener à l'orgasme et à l'éjaculation : un liquide est alors évacué pendant les contractions orgasmiques.

Pendant le rapport sexuel

, trois positions favorisent sa stimulation :
-La position d'Andromaque : la femme en position supérieure se penche en arrière entre les cuisses de son partenaire ; elle peut ainsi mieux ajuster son point G à l'extrémité du pénis.
-La position en levrette avec pénétration arrière qui permet de bien stimuler la paroi avant du vagin.
-La position sur 2 niveaux : la femme sur le dos au bord du lit, cuisses fléchies et jambes relevées, le partenaire étant lui à genoux.

 

OhPlaisir vous conseil la lecture de :